Comment bien choisir ses vêtements techniques thermorégulateurs ?

Comment bien choisir ses vêtements techniques thermorégulateurs ?

Il fut un temps où l’on était obligé de mettre plusieurs couches de vêtements, donc de ressembler à Bibendum pour avoir chaud. Aujourd’hui, il y a les vêtements thermiques thermorégulateurs, plus pratiques et confortables. Mais encore faut-il bien les choisir.

Qu’est-ce qu’un vêtement technique thermorégulateur ?

Superposer sur soi plusieurs couches de vêtements pour avoir chaud n’est pas une très bonne idée. D’abord, parce que cela enlaidit l’apparence, mais aussi parce que ce n’est pas confortable. En effet, le fait de mettre un trop grand nombre de couches de vêtements peut limiter la liberté de mouvement.

Grâce à l’avancée de la technologie, les chercheurs ont réussi à mettre au point des tissus qui gardent le corps au chaud tout en laissant évacuer l’humidité : le vêtement technique est né. Un vêtement technique thermorégulateur a été conçu afin de rassembler deux vêtements en un seul. Grâce à sa technicité, il aide le corps à maintenir une température plus naturelle, donc aux alentours de 37 °C, pour éviter l’hypothermie ou l’hyperthermie. Grâce à ce type de vêtement, la personne qui le porte ressent du confort, peu importent les conditions de température extérieure. En outre, la liberté de mouvement est optimale, les transpirations sont évacuées facilement et la personne est protégée du froid.

Autrefois, ces vêtements techniques sont conçus spécialement pour les sportifs professionnels, mais, aujourd’hui, ils sont accessibles à tout le monde, aux aventuriers, aux sportifs amateurs et aux personnes qui travaillent en environnement froid.

Quelle matière choisir pour ses vêtements techniques thermorégulateurs ?

Les vêtements techniques sont conçus en fibre naturelle, en fibre synthétique ou avec un mélange des deux.

La laine : il ne s’agit pas ici du vêtement que les grands-mères ont autrefois tricoté, mais de la laine de Mérinos. Le mérinos est une race de moutons rencontrés surtout en Nouvelle-Zélande. Ce type de laine est nettement plus fin que la laine traditionnelle. C’est aussi un excellent thermorégulateur qui garde au chaud quand il fait froid et qui donne du confort quand il fait bon. En outre, cette laine ne gratte pas, ne sent pas et est plus légère que les autres matières. Toutefois, la laine de Mérinos coûte plus cher et peut s’user plus vite par rapport aux matières synthétiques.

Les fibres synthétiques : la matière peut être en élasthanne, polyester, polypropylène ou polyamide. Les matières synthétiques sont respirantes et sèchent plus vite en comparaison avec les matières naturelles. Elles gardent aussi au chaud. Et leur plus grand inconvénient c’est qu’elles peuvent retenir les odeurs.

Les mélanges : grâce à l’avancée technologique, il y a aujourd’hui des vêtements conçus avec un mélange de fibres naturelles et synthétiques. Ces vêtements combinent les avantages de chaque matière.

Quels sont les critères pour choisir un vêtement technique thermorégulateur ?

Le choix d’un vêtement technique n’est pas une tâche à prendre à la légère. En effet, de nombreux critères sont bel et bien à prendre en compte :

La respirabilité : il faut préférer un vêtement qui laisse facilement évacuer la transpiration. Cela permet mieux de garder la chaleur.

Le confort : l’élasticité du vêtement, sa coupe, la présence ou non de couture apparente, tout cela est à prendre en compte pour se sentir à l’aise.

L’entretien : avant d’acheter un vêtement technique, il ne faut pas oublier de s’informer sur son temps de séchage et sa température de lavage. S’il ne requiert pas de repassage, c’est encore mieux.

Le prix : il ne faut pas hésiter à comparer les prix, car ils peuvent considérablement changer d’un fournisseur à un autre.

De plus en plus de marques proposent aujourd’hui des vêtements thermorégulateurs. Les vêtements techniques Akammak font, par exemple, partie des plus connus et vendus sur le marché.