Première fois à la montagne : 7 choses à savoir

Publié le : 13 novembre 202010 mins de lecture

Alors c’est décidé: cet été, nous allons enfin à la montagne! Chouette! Mais… où et à quelle période? Et surtout: que devez-vous apporter? Il pleuvra? Est-ce un jour férié pour tout le monde ou avez-vous besoin d’être formé? Ne vous inquiétez pas, les montagnes d’été sont belles et agréables pour tout le monde : couples, célibataires, familles avec enfants, groupes d’amis, jeunes et même les personnes âgées … mais il y a certaines choses que vous devez savoir pour éviter les « petits problèmes » qui pourraient se transformer en montagnes dans « gros problèmes » . Pour répondre aux bons doutes de ceux qui organisent pour la première fois un voyage d’été dans le vert de nos montagnes, nous avons résumé ci-dessous les 7 choses qui, selon nous , doivent absolument être connues . Vous apprendrez le reste sur place mais, sans ces informations de base, les vacances pourraient être gâchées! Et nous ne voulons pas de ça!

1- Hôtel ou résidence? Partons d’un voyage constant à la montagne: le soir vous reviendrez détruit par la « fatigue quotidienne » et vous aurez envie d’être complètement détendu! Pour nous, le bon choix est donc la résidence , ce qui donne plus de liberté. En montagne il y en a beaucoup et beau, ils coûtent moins cher que les hôtels et vous offrent le confort d’un grand appartement, plus grand qu’une suite d’hôtel! Et si vous avez des enfants, le confort double! Pour les repas, sachez que pour le déjeuner, vous serez toujours dehors, emballé ou dans des abris, tandis que pour le dîner, il est agréable de le préparer avec les excellents produits locaux . Le petit déjeuner? De nombreuses résidences le proposent, ou du moins vous font prendre du pain frais le matin. L’hôtel convient à ceux qui recherchent une détente absolue : au cas où, choisissez la demi-pension avec dîner. Par contre, nous ne recommandons pas les garnì (ou bed & breakfast), surtout pour les longs séjours de plus de 5 jours, car ils vous obligent à aller au restaurant tous les soirs, ce qui peut être fatiguant, mais aussi peu économique! Dans les montagnes pour la première fois? Suivez nos conseils et vos vacances se passeront bien!

2- Quelle heure vais-je trouver? C’est la question la plus fréquemment posée! Si nous disons «variable», ce n’est pas pour être évasif, c’est la vérité. La montagne, surtout dans les Alpes, le temps change rapidement et la brève averse en fin d’après-midi après une journée ensoleillée est classique. Généralement, juin et juillet sont des mois chauds et assez secs, tandis que le mois d’ août peut réserver de mauvaises surprises, avec possibilité de mauvais temps pendant des jours consécutifs, surtout dans la seconde moitié et les premiers jours de septembre. Mais ce n’est pas forcément le cas … certaines années il ne pleut jamais, d’autres souvent. A partir de mi-septembre commence une nouvelle saison sèche courte mais agréable, mais n’en profitez pas trop, car avec la réouverture des écoles, les hôtels, les refuges et les remontées mécaniques commencent à fermer! Tous les guides vous diront que dans les montagnes quand il pleut il y a encore beaucoup de choses à faire. C’est vrai, mais pas non plus. Regardons les choses en face: l’été dans les montagnes quand il pleut, c’est … déprimant, car on ne peut pas faire les choses pour lesquelles on est là! Vous ne marchez pas, vous ne regardez pas les vues. Si vous avez peur de trouver du mauvais temps, ne réservez qu’au tout dernier moment.

3- Quoi apporter à la montagne En raison de la variabilité du temps, vous avez besoin d’ une valise bien approvisionnée avec toutes sortes de vêtements : le même jour, il peut arriver que vous transpiriez dans une chemise et que vous deviez mettre un sweat-shirt et une veste peu de temps après. Les choses à toujours avoir avec vous sont un imperméable de type K-Way , une couche chaude (par exemple une polaire), un chapeau et même des vêtements plus lourds si vous prévoyez d’aller en haute altitude et / ou sur les glaciers. Un sac à dos et quelques articles sont également indispensables: vous trouverez ici tout ce qu’il est bon d’emporter en montagne . Apportez des vêtements décontractés, de préférence techniques . Un changement plus élégant peut être utile si vous allez dîner dans un endroit particulier, mais l’environnement montagnard est toujours informel, sauf pour les endroits «vip». Si vous avez besoin d’acheter du matériel, vous trouverez dans tous les grands magasins de sport un large choix de lignes, y compris économiques (le légendaire  Decathlon l’ a appris!). N’ayez pas peur de « dépenser peu », tout ira bien … sauf une chose, les chaussures! Celles-ci doivent être bonnes et justes: parlons-en en détail.

4- Fondamentale: chaussures La chaussure de montagne est plus qu’importante , c’est la base pour des vacances d’été paisibles et agréables! Baskets, chaussures de jogging, chaussures de basket, utilisez-les directement dans le village: sur les sentiers, vous avez besoin de chaussures spéciales! Ne plaisantez pas à ce sujet: vous pouvez vous blesser gravement, ou du moins gâcher vos vacances à cause d’un pied endolori. Si vous vous limitez aux sentiers battus et faciles, des chaussures de randonnée basses, légères et flexibles feront l’affaire. Si vous vous aventurez un peu plus loin, une bonne botte haute de dureté moyenne / élevée sera indispensable. Dans les deux cas, il est bon d’avoir une semelle de qualité (les meilleurs sont Vibram et similaires) et elles doivent être imperméables (le dessus est en Gore Tex ). Quel que soit le modèle, choisissez-le avec soin et optez uniquement pour des produits de marque. Évitez les sous-marques bon marché – elles sont bonnes pour les chemises et les pantalons, mais pas pour les chaussures! Pendant que vous y êtes, achetez aussi de bonnes chaussettes blister . Ah, et n’oubliez pas de « faire le footing » sur les chaussures à la maison, pour arriver sur le chemin qui a déjà « rodé ».

5- Choisir la bonne excursion Pour le touriste normal, la véritable référence des excursions doit être la carte des sentiers d’été qui se trouve à l’Office de Tourisme. Oubliez les gps, les cartes détaillées, les guides compliqués: la brochure APT suffit amplement pour organiser des excursions sur les sentiers balisés. Vous y trouverez des indications sur la difficulté, les temps de parcours et, s’ils sont bien faits, même le dénivelé. Cela est vrai si vous êtes dans un endroit bien organisé: dans ce cas, vous trouverez également du personnel formé qui vous donnera de nombreuses informations utiles. Mais maintenant, la plupart des stations touristiques ont l’ATP à la hauteur! Commencez les premiers jours par des excursions de 1 ou 2 heures maximum. Si vous n’êtes pas entraîné, même seulement 200 mètres de dénivelé vous sembleront un enfer. Mais un randonneur avec un peu d’entraînement peut même en faire 1000 en quelques heures! Essayez de comprendre si vous pouvez respecter les temps de trajet indiqués, d’évaluer la durée réelle de l’excursion et de vous rappeler qu’il y a … aussi le retour! D’ailleurs, essayez si possible de choisir un itinéraire circulaire , plus varié! Si vous n’êtes pas bien entraîné, une solution peut être d’utiliser les remontées mécaniques, de faire une randonnée en haute altitude puis de descendre dans la vallée. En descente, vous ne serez pas essoufflé, mais faites attention à ne pas trop fatiguer vos jambes et vos genoux.

6- Et si je ne veux pas marcher? Rester à la maison! Vous venez à la montagne pour marcher , peut-être même un peu, mais il faut y aller à pied pour vous immerger dans la nature. Aller à la montagne sans marcher, c’est comme aller à la mer sans nager! Ok, nous étions un peu extrêmes, les alternatives sont toujours là et sont agréables. Côté sport, le choix va du VTT à l’équitation, du golf à la natation. Pour les plus sédentaires, randonnées avec remontées mécaniques, animations gastronomiques et bien sûr le « baiting » ou rester dans la cabane pour bronzer en sirotant une bonne bière!

7- En montagne avec des enfants Apportez-les nous! Absolument! Il les fera très bien et quand ils grandiront ils vous remercieront de lui avoir transmis la passion de la montagne. Mais assurez-vous que les vacances sont prises dans le bon sens . Surtout s’ils sont petits et sédentaires, ils peuvent ne pas aimer marcher; puis mesurez les itinéraires, ne les laissez pas fatiguer et, surtout, stimulez-les toujours! Fixez-vous toujours des objectifs , par exemple le refuge comme destination est toujours une excellente incitation, mais aussi l’observation d’animaux, ou l’accès à un étang ou à une cascade. S’il y a des sentiers d’ aventure ou des sentiers éducatifs , faites-les absolument. Allez en toute confiance vers les fermes et toute autre attraction conçue pour les enfants: même si cela semble anodin à première vue, ce sera une bonne expérience pour eux. S’ils montrent des passionnés, n’ayez pas peur de les laisser s’essayer à une école de rock.

 

 

Pour plus d'informations : Comment apprendre à maitriser les sport d'hiver pour profiter de son séjour en montagne ?

À lire en complément : Mais comment t'habilles-tu ... dans la neige?

Plan du site